Edito

« Le mai le joli mai en barque sur le Rhin
Des dames regardaient du haut de la montagne
Vous êtes si jolies mais la barque s’éloigne
Qui donc a fait pleurer les saules riverains
 »*

Ainsi coule la vie
Avec ses joies et ses peines
Avec ses rencontres trop fugaces et lointaines
Avec les regrets infinis

Ainsi coule le temps
De l’automne à l’hiver
De l’hiver au printemps
De la vie à la mort des amours
Des amitiés et des haines
De la vie à la mort des êtres que l’on aime

Aujourd’hui courbés par le chagrin
Comme les saules nous pleurons

Mais le mai le joli mai n’est pas si loin
Et son soleil séchera nos larmes
Et nous ensevelira dans la douceur de l’oubli

Robert Lagadeuc
(ce texte est dédié à Delphine Montalant et Éric Holder)

*Guillaume Apollinaire Mai, in « Alcools, nrf, poésie/Gallimard »

Barfix04

 

Affiche mouretBarfix04

La bibliothèque cherche son nom ; vous pouvez l'aider à le trouver. Une boîte à idées vous attend là-bas...

Barfix04Pique nique europ

Aff film

Aucun élément à afficher

Date de dernière mise à jour : 03/05/2019